Les aventuriers entrent dans le dernier droit

Félix-Olivier Girard Brisson et Audrey Martel ont franchi Pointe-Taillon et devraient boucler leur périple de 250 kilomètres en mi-journée dimanche, alors que leur canot accostera au Centre des loisirs Bellevue de Saint-Félicien.  

Les deux aventuriers ont plus que jamais besoin de la générosité des gens. Ils entament le dernier droit avec un manque à gagner de 4500 $ sur leur objectif de 12 000 $. Cet argent servira à acquérir un bras robotisé d’assistance pour le Saguenéen Charles Girard, un jeune homme de 25 ans vivant avec une paralysie cérébrale.

Félix-Olivier Girard Brisson et Audrey Martel ne l’ont pas eu facile au cours de leur périple. Encore vendredi, ils n’ont pu lever l’ancre, les conditions météorologiques ne leur permettant pas de prendre le large de façon sécuritaire.

Les médias et la population sont invités à assister à l’arrivée du couple d’aventuriers dimanche entre midi et 14 heures, au Centre des loisirs Bellevue. Une conférence de presse suivra au restaurant Chez Perron de Saint-Prime. Le bilan de l’activité et le récit des expériences de Félix-Olivier Girard Brisson et Audrey Martel seront au cœur de cette rencontre.

Voici en détail les invitations :

Prise d’images

22 octobre entre midi et 14h
Centre de loisirs Bellevue
1065, rue Bellevue Sud
Saint-Félicien, QC G8K 1G8

Point de presse

22 octobre entre 14h et 15h
Restaurant Chez Perron
598, rue Principale
Saint-Prime, QC G8J

Si vous désirez obtenir plus de précision sur l’heure d’arrivée du canot, vous pouvez communiquer avec le président du Pont vers l’autonomie, Samuel Fleurent Beauchemin, le matin de l’événement au numéro de téléphone suivant : (819) 460-8958.

Un peu plus sur la CanOdyssée

Félix-Olivier Girard Brisson et Audrey Martel parcourent 250 kilomètres en canot autour du lac Saint-Jean afin d’amasser les sommes nécessaires à l’acquisition d’un bras robotisé d’assistance pour le jeune Charles Girard, atteint de paralysie cérébrale.

Le couple a pris le départ de cette première CanOdyssée vers l’autonomie le 15 octobre en après-midi. L’aventure devait durer une semaine et l’objectif a été fixé à 12 000 $.

Ce n’est pas la première fois que M. Girard Brisson et Mme Martel se lancent dans des périples spectaculaires afin de contribuer à l’achat de la pièce d’équipement tant attendue. En 2014, ils ont parcouru à la marche les 1250 kilomètres séparant le parc national de Forillon, en Gaspésie de la Ville de Québec. L’année suivante, ils ont également rallié Québec. Cette fois-ci, de Chicoutimi, il s’agit d’une marche de 400 kilomètres.

S’ajoutent à ces exploits athlétiques une série d’activités de financement. Au total, ils ont réussi à amasser à ce jour quelque 45 500 $ sur les 50 000$ nécessaires à l’acquisition, l’installation et l’entretien du bras convoité.

Un peu plus sur Charles Girard

Âgé de 25 ans, Charles Girard vit avec une paralysie cérébrale depuis sa naissance. Sa condition fait en sorte qu’il est victime de spasmes aux quatre membres et que son autonomie au quotidien est compromise de façon importante.

L’acquisition d’un bras robotisé lui permettra d’acquérir plus d’autonomie dans l’exécution de tâches quotidiennes comme manger, boire, se brosser les dents ou ouvrir des portes. En plus des impacts positifs sur sa mobilité, un tel équipement aura un effet important sur son estime de soi et son émancipation. Il permettra de lui ouvrir de nouveaux horizons et de devenir un actif pour notre collectivité.

- 30 -


Source :

M. Samuel Fleurent Beauchemin
Président du Pont vers l’autonomie
(819) 460-8958
samuel@fondationpva.com

La Canodyssée vers l'Autonomie